Actu Buzz :

BANNIERE PROMO PREMIERE CHANCE

Koi 2 neuf ?

LES SŒURS DOGA : ELLES NE SONT PAS LA POUR FAIRE LE JUGEMENT DE QUELQU’UN

Les sœur Haoua et Azera ont présenté aux mélomanes leur tout premier album intitulé « SOUGRI »ce mardi à Ouagadougou. Ces artistes qui sont bien connu de la scène font susciter beaucoup de questions quand à la sortie de cet album qui est d’ailleurs le premier de toute leur carrière artistique. Un album de 12 titres savamment orchestrés présenté aux hommes des médias et acteurs culturels sous la direction de Serge Hobama.

LES SŒURS DOGA : ELLES NE SONT PAS LA POUR FAIRE LE JUGEMENT DE QUELQU’UN

« Sougri » traduit de la langue Mooré signifie le pardon. Elles demandent à ce que nul ne fasse recours à la violence pour régler les différents car selon elles, la violence engendre que des désolations et la division. 12 titres constituent cet album. Il s’agit entre autre de « SEGUI MDOLE MAN YA » qui est une chanson humoristique dans laquelle à une fête de mariage après quelques verres, un obsédé sexuel aimant bien les rondeurs confond sa belle-mère à sa copine. Aussi il y a le titre « SOUWA TIIM » qui veut dire Médicament de couteau ; en effet, c’est sur un tempo rap fusionné aux rythmes traditionnels que les sœurs rappellent que l’argent contribue au bonheur mais ne le fait point. Que le médecin soigne mais n’empêche pas la mort, et que toute vie humaine est sacrée. Des thèmes, comme le droit des enfants, la drogue, la femme, l’amour y sont développés. L’album est chanté avec des rimes en français anglais, en langue vernaculaire comme le Mooré, Dioula Peulh et Foulé. Des instruments tels la calebasse la flute traditionnelle, les castagnettes, le clap et biens d’autres sont utilisés afin de rendre riche l’album qui a été composé par elles-mêmes. Mais pourquoi cette longue absence sur la scène artistique ? A cette question les sœurs Doga, vont : « nous ne sommes pas là pour faire le jugement de qui que ce soit, Dieu fait toute chose belle en son temps et c’est pour cette raison que nous sommes là aujourd’hui ».

Rentrées d’une tournée en Europe, les sœur Doga, Haoua et Azera, un peu absente sur la scène artistique burkinabè depuis quelques années présentent leur tout premier album intitulé « SOUGRI ». Sur des genres musicaux très variés, comme le mandisse, le liwaga, le Zoka, l’electro, le rap, le reggae traditionnel sans compté le N’diga, l’album Sougri des sœurs jumelles, captive plus d’uns.

Par ailleurs qui dit sœur Doga dit théâtre, dit cinéma et rien ne sera au-dessus de l’autre Leurs talents les a permis de compter à leurs actifs bien de distinctions et elles espèrent toujours continuer à travailler pour faire plaisir à leur fans.

Mireille Bailly (collaboratrice)

Dans la même rubrique...

VOIR TOUTES LES ARTICLES

Madigo 2018

Muzik Brand New

Sondage

QUI SUCCÉDERA A IMILO LECHANCEUX POUR LE KUNDE D’OR 2018 ?






Nombre de votes : 77