Actu Buzz :

BANNIERE PROMO PREMIERE CHANCE

Koi 2 neuf ?

WOMAAF 2018: 72 HEURES POUR CÉLÉBRER LES RELATIONS CULTURELLES ENTRE LE BURKINA FASO ET LE MAROC

Le secrétaire général du ministère en charge de la culture, Jean Paul Koudougou a ouvert les activités de la 3e édition du festival de la musique et des arts du monde WOMAAF, le jeudi 8 novembre 2018, à Ouagadougou.

WOMAAF 2018: 72 HEURES  POUR CÉLÉBRER LES RELATIONS CULTURELLES ENTRE LE BURKINA FASO ET LE MAROC

Le festival de la musique et des arts du monde WOMAAF a déposé ses valises dans la capitale burkinabè, Ouagadougou pour les festivités de la 3e édition dudit Festival. Le secrétaire général en charge du ministère de la culture, Jean Paul Koudougou a lancé les activités de cette festivité ce jeudi 8 novembre 2018 à Ouagadougou dans l’enceinte de l’espace aéré Amadou Balaké du CENASA. Valoriser le riche patrimoine culturel de l’Afrique c’est l’objet du festival WOMAAF selon l’initiatrice du festival, Elise Dintchen-Coucke. C’est une façon aussi de permettre aux marocains qui n’avaient pas voyagé auparavant de découvrir les multiples richesses de de la culture africaine a-t-elle fait savoir. Le WOMAAF est un cadre qui permet de faire la promotion du riche patrimoine culturel de l’Afrique à travers le monde.


Le parrain de cette 3e édition du WOMAAF, l’ambassadeur du Maroc au Burkina, Farhat Bouazza a apprécié le choix de la capitale burkinabè par Elise Dintchen-Coucke pour la tenue de cette édition. Pour lui, Ouagadougou est une capitale culturelle grâce au SIAO et bien d’autres manifestations culturelles qui s’y tiennent régulièrement. Farhat Bouazza a souligné qu’en plus des excellentes relations politique et économique avec le Maroc, le choix de Ouagadougou pour le WOMAAF marque une fois de plus les liens d’amitié entre le Burkina et le Maroc sur le plan culturel. Placé sous le thème : « Ensemble célébrons les relations culturelles entre le Burkina Faso et le Maroc » cette édition se tiendra du 8 au 10 novembre 2018. Au programme de cette 3e édition il y aura une diversité de conférence débat /rencontres professionnelles chaque jour à partir de neuf heures durant les 72 heures exceptés celles du 8 novembre qui se passe de 11h à 13h. Ces conférences seront animées par d’éminents orateurs tels que : Dr Patrice Kouraogo, conseiller spécial à la présidence du Faso pour les affaires culturelles, Brahim El Mazned, président fondateur du festival visa for music. Quelques thèmes de conférence/débats : Coopération sud-sud entre le Maroc et l’Afrique Subsaharienne, défis et perspectives ; la mobilité internationale des artistes et l’apport du Maroc, etc. Outre les conférences débats, des spectacles/ concerts musicaux seront au menu de ce festival tous les jours de 19 heures à 23 heures.

Comme tête d’affiche de cette 3e édition du festival de la musique et des arts du monde : Zougnazaganda du Burkina, Nelida Karr de la Guinée équatoriale, Bruno Vogane du Togo, Kawtar Sadik du Maroc, Glawdys N’dee de la Guadeloupe pour ne citer que ceux-là. A cela s’ajoutent des défilés de mode de stylistes de renoms burkinabés et d’ailleurs.


Dorothée Hien (Stagiaire)

Dans la même rubrique...

VOIR TOUTES LES ARTICLES

DEDICACE EZECKIEL
Babcy

Muzik Brand New

Sondage

QUI SUCCÉDERA A IMILO LECHANCEUX POUR LE KUNDE D’OR 2018 ?






Nombre de votes : 85