Actu Buzz :

Bannière Fespaco 1

Koi 2 neuf ?

FESTIVAL UN VENT DE LIBERTE 2019 : Ils ont aidé les pensionnaires à s’évader de la MACO

La 9e édition du festival un vent de liberté s’est tenue le mercredi 19 décembre 2018 à la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO).

FESTIVAL UN VENT DE LIBERTE 2019 : Ils ont aidé les pensionnaires à s’évader de la MACO

La maison d’arrêt et correction de Ouagadougou  s’est transformée en un podium de concert qui a vu défilé plusieurs artistes en vogue dans la matinée du 19 décembre 2018 à l’occasion de la 9e édition du festival un vent liberté. Cette édition de 2018 a été dédiée  aux femmes et aux bébés pensionnaires de la maison d’arrêt. Le festival un vent liberté est une initiative de l’association African Culture. Selon le coordonnateur dudit festival, Moumouni Nikiéma, c’est suite au constat que les maisons d’arrêt et de correction étaient peu fréquentées que ce festival a été initié. C’est une façon pour eux  d’amener les uns et les autres à fréquenter ces lieux a-t-il indiqué. Tant que l’on vit on peut se retrouver d’une manière ou d’une autre en ces lieux. C’est pourquoi il faut travailler à humaniser d’avantage ces lieux. Les artistes musiciens, slameurs et humoristes   sont sortis nombreux pour rendre cette journée plus belle afin que souffle le vent de la liberté...

La beauté de cette festivité a été bien visible grâce  moments de manifestation des cris de joie, d’intonation des chants de certains artistes tels que Greg, Dez Altino, Zidane, Reine Akouandabou, Fleur  pour ne citer que ceux-là.  A cela s’ajoutent les pas de danse effectués par les locataires de la MACO, gardes pénitenciers et aussi les artistes. Pour ne pas reprendre le nom du festival un vent libre, l’on pourrait signifier que c’était une matinée de liberté pour ces derniers. Pour cette édition spécialement dédiée aux femmes et bébés, le comité d’organisation a indiqué qu’il y a 18 bébés qui  vivent dans les maisons d’arrêt en cette année 2018.

Et ces derniers ne sont pas pris en charge car n’étant pas des détenus. S’agissant des femmes, elles traversent beaucoup de difficultés dans les prisons surtout pendant leurs menstrues.  A travers ce festival African entend interpeller les décideurs à se pencher sur le cas de ces enfants. Cette année une collecte de serviette hygiénique a été faite lors du concert de Freeman en aout  dernier. En plus de cela, des dons venantdes partenaires comme la France, des artistes burkinabè et même ivoiriens. Quant au partenaire Africa tomorrow, elle  a formé les femmes détenues à la fabrication des serviettes hygiéniques biodégradables. Après neuf éditions, Les organisateurs d’un vent de liberté ont exprimé leur satisfaction : « Grâce à nous il y a beaucoup d’associations  qui fréquentent ces lieux. Beaucoup ont su que ces lieux n’étaient pas aussi catastrophiques. Vous avez vu  le monde et l’ambiance qui est là. Nu été  ce festival ils n’allaient pas mettre les pieds ici. Nous participons beaucoup la réinsertion des détenus. La preuve l’un des musiciens qui a joué a été produit. Nous l’avons produit en partenariat avec le BBDA. Il y a trois autres détenus qui ont été produits grâce à l’association « African culture ». 

Un fort moment qui a permis aux pensionnaires de s’évader sans faire tomber les murs de la MACO, à travers musique, humour, partage et surtout la présence humaine qui parfois manque à ces derniers. 

 

Dorothée HIEN ( STAGIAIRE)

Dans la même rubrique...

VOIR TOUTES LES ARTICLES

cine concert

Muzik Brand New

Sondage

QUI SUCCÉDERA A IMILO LECHANCEUX POUR LE KUNDE D’OR 2018 ?






Nombre de votes : 143